UN SIMULATEUR DE B200

UN SIMULATEUR DE B200

Le GPS 500

                                              En cours de modification

 

 

 

Dans cet article vous allez trouver tous les détails de la construction du GPS 500 GARMIN qui équipe mon B200.

 

La première étape de la construction consiste à découper une plaque de MDF de 22 mm d'épaisseur, cette plaque mesure 170 mm X 130 mm.

Sur une hauteur de 18 mm je fraise tout autour de la plaque à 3 mm de profondeur pour avoir un rebord et je découpe ensuite la fenêtre du gps, elle fait 120 mm X 99 mm.

L'étape suivante c'est de scier en biais le rebord de la fenêtre pour avoir un cadre le plus parfait possible, j'ai fait çà avec une scie à chantouner électrique dont la table est réglée à 30 °. Vous pouvez aussi le faire avec une défonceuse et une fraise adaptée.

 

Ensuite il faut creuser les nombreux trous pour les interrupteurs miniatures et là je vous avoue que la mortaiseuse à bédane carré de 8 mm fait des miracles, il y a en effet 12 trous carrés à creuser , on prépare ensuite l'emplacement de l'encodeur par creusage.

 

Voici la photo à ce stade

 

 Une photo vue de l'avant pour mieux se rendre compte de la forme

 

 

Après cette étape on fait l'essai de l'encodeur et des interrupteurs, les fils ne sont pas encore coupés à la bonne longueur et je n'ai pas encore réalisé les saignées pour masquer les fils.

 

 

Les interrupteurs sont en fait des poussoirs qui proviennent de vieux PC, l'encodeur est un CTS288 classique dont je garde l'interrupteur pour pouvoir faire la commutation page sans avoir à utiliser un encodeur double, c'est une entorse à la fidélité mais c'est beaucoup plus pratique quand on a un écran derrière.

 

La partie suivante est plus délicate et commence à rejoindre à nouveau le domaine du maquettisme, il faut essayer de reproduire les boutons des poussoirs, sans CNC ?

 

Allez on se lance....

On découpe des rectangles de plexi de 10 X 17 mm en 3 mm d'épaisseur et on les colle 2 à 2 pour doubler l'épaisseur

 

Après le séchage on ponce ce bouton pour approcher le plus parfaitement possible la forme originale, on perce un trou pour insérer dans l'axe du poussoir, on colle, on laisse sécher une nuit, voilà le bouton sur lequel il faudra coller la désignation, on verra çà plus tard.

 

 

 

Il y en a 12 à fabriquer pour ce GPS.

 

J'ai hésité pour rétroéclairer ces boutons, et finalement je  le fais car j'ai trouvé une solution

 

Une photo du Gps en place pour les premiers tests, il a reçu ses premières couches de peinture.

 

 

 

L'étape suivante consiste à préparer le retro éclairage des boutons de droite du Gps.

Pour ce faire j'intègre des leds vertes de 1,8 mm sur les cotés des ouvertures pour les boutons par des perçage en biais, çà tombe bien il y en a 6 donc deux groupes de 3 leds en séries alimentées en 12 Volts avec une résistance de 120 Ohms.

 

Une photo de ces premiers tests

 

 

 

 

Puis il faut préparer à la Dremmel les rainures qui vont accueuillir les fils

Ensuite on passe à la mise en place de tous les boutons en plexi, pour qu'ils soient bien guidés, je creuse leur logement sur 3 mm de profondeur au scalpel pour que, lorsqu'ils sont poussés ils affleurent la led.

Les boutons sont percés pour loger la tête du poussoir et collés à ce dernier.

Ils sont ensuite recouverts par leur sérigraphie imprimée sur transparent, collée et vernie, l'entourage du bouton est peint en noir.

 

Quand tout est prêt, la face avant du Gps reçoit sa couche de peinture finale et tous les fils sont noyés dans les rainures, les repérages sont faits

 

Photo à ce stade

 

 

L'encodeur est mis en place, le gps est terminé, une vie supplémentaire est arrivée sur le tableau de bord.

 

Une nouvelle étape :       L'encodeur double

 

J'ai décidé d'ajouter un réalisme supplémentaire à mon cockpit en implantant des encodeurs doubles sur mon tableau.

Les encodeurs doubles ne sont pas supportés par la carte master et donc la seule solution à l'heure actuelle c'est d'utiliser le poussoir des CTS288 pour basculer du petit bouton au grand bouton au prix de quelques lignes de code, ça marche mais pas pratique et on ne sait jamais où on est au départ.

De plus sur le GPS 500, le poussoir de l'encodeur double sert à valider des entrées depuis le menu page et l'emploi d'un cts288 invalide de ce fait cette fonction donc ce n'est pas réaliste.

 

Je vais donc essayer de migrer mes encodeurs sur des encodeurs doubles de chez LéoBodnar avec une carte BBI-32.

J'aurai pu commencer par un bloc de comm mais il s'avère que le GPS est plus accessible pour ces modifications alors, je débute par lui.

 

Pour l'histoire j'ai commandé ma carte et 4 encodeurs doubles sur le site, avec les boutons qui vont bien :

http://www.leobodnar.com/shop/index.php?main_page=product_info&cPath=94&products_id=205

 

J'ai reçu mon paquet rapidement, c'est sérieux.

 

Au déballage, la carte a quasiment le format d'une carte de crédit, c'est compact et le système de branchement par contacts poussoirs est pratique quoique délicat à l'usage.

Il faut bien étamer les fils avant insertion et les choisir du diamètre adéquat.

 

BBI-32.jpg

j'ai téléchargé le soft permettant la programmation des encodeurs depuis l'onglet Product Downloads, il s'agit de la version 1.03 que vous trouverez ici :

 http://www.leobodnar.com/products/BBI-32/    

 

Je n'ai pas trouvé grand chose au niveau de la documentation alors je vous livre ce que j'ai fait.

 

L'encodeur double est branché sur les B1, B2,B3 et B4 de la carte avec une masse commune reprise sur les connecteurs GND correspondants.

Astuce :

Sur le type de connecteurs qui équipe la carte BBI-32 il est hors de question de pouvoir brancher 2 fils sur le même plot, j'ai donc soudé 4 fils de masse en patte d'oie depuis l'unique fil de masse en sortie de l'encodeur, c'est fiable.

 

La carte est branchée sur un port USB, rien ne dit qu'elle est reconnue, pas de led témoin ou autre.

Après avoir lancé le logiciel pour les encodeurs (BBI-32 Config - Ver 1.3.exe), j'ai paramétré les deux premiers encodeurs en 1:1

Le reste se passe dans FSUIPC dans l'onglet Buttons et switches, après avoir manoeuvré dans un sens le premier encodeur, on lui affecte un controle FS, incrémentation page par exemple, puis on manoeuvre dans l'autre sens et on affecte la décrémentation.

C'est tout.

 

Problèmes

Le problème que j'ai rencontré c'est qu'en incrémentant les pages GPS, les vues changeaient dans ma fenêtre principale FS, en fait d'après ce que j'ai compris, au branchement de cette carte FS la reconnait comme un Joystick et affecte des commandes aux boutons, il y a avait donc une affectation de changement de vue au bouton 2, je les ais toutes supprimées, çà marche nickel.

 

Un autre problème qui, apparemment (vu sur Goog...) arrive souvent c'est qu'en lançant le logiciel pour paramétrer les encodeurs tout est grisé et le logiciel ne voit pas la carte, c'est gênant car comme il n'y a pas de driver on ne voit rien non plus et j'ai mis du temps à comprendre.

En fait quand on va sur le site Léo Bodnar, à la page où on commande la carte c'est le driver de la BBU386 qui est proposé en téléchargement, or c'est le driver BBI-32 qu'il faut, c'est idiot mais j'ai perdu une matinée à me rendre compte de çà.

 

 Voilà une photo du tableau de bord, on y voit notamment le GPS finalisé et l'encodeur double en place sur l'ADF à droite du GPS

 

IMGP96071.jpg

 

Maintenant que ce GPS est finalisé, je me suis rendu compte que j'ai oublié de câbler le poussoir sur l'encodeur, or il est indispensable pour valider certaines entrées du menu page, je vais corriger cet oubli dans les prochaines semaines.

 

 



21/08/2011
3 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 66 autres membres