UN SIMULATEUR DE B200

UN SIMULATEUR DE B200

Interfacage d'un RMI

Cet article décrit l'interfaçage d'un RMI que j'ai trouvé sur ebay et ceci avec comme base les conseils d'Yveca, un membre actif du forum aircockpit. Cette interface me parait plus complexe que ce que j'ai réalisé jusqu'à présent car elle utilise des moteurs pas à pas dont je ne maitrise pas la technique pour l'instant.

J'en profite pour remercier Jacques pour son tutoriel qui me facilite grandement le démarrage de cette partie.

 

Bien que n'ayant pas l'habitude de parler de prix, je vous indique que l'instrument m'a couté une cinquantaine d'euros et que les commandes de matériels chez Gotronic et Opencockpit avoisinent les 140 euros, il est donc vrai que le coût d'interfaçage d'un tel instrument n'a rien à voir avec ce que j'ai à l'heure actuelle à savoir l'affichage d'une jauge sur un écran, l'addition peut devenir salée pour un tableau complet mais c'est passionnant.

 

 

Photo du RMI au déballage

 

IMGP0066.JPG

 

Une photo de l'intérieur avant démontage des mécanismes inutiles

 

IMGP0068.JPG

 

1 ère étape  :  Le démontage de tout ce qui inutile à savoir les 3 moteurs spéciaux pour les aiguilles et la couronne du compas et l'électronique associée.

Je vais garder les deux contacteurs qui permettent aux aiguilles de passer de l'indication VOR à celle de l'ADF et le petit électro-aimant qui pilote le drapeau rouge qui indique que le RMI est Off, ainsi que les pignons réducteurs pour la couronne.

 

Important :  Il est illusoire de vouloir démonter proprement un tel instrument si vous ne possédez pas les minuscules clés Allen aux pas spéciaux. Je me suis procuré ces clés sur Ebay, je les ais photographiées avec l'étui de référence sur la photo suivante qui montre le RMI dépouillé de tout ce qui est inutile

 IMGP0071.JPG

 

2 ème étape :  La commande de matériel

Il faut commander pour cette réalisation une carte USB Stepper et une carte servo chez Opencockpit.

La carte Stepper pilote 3 moteurs pas à pas et il en faut 3 pour le RMI ( 2 pour les aiguilles et un pour la couronne. La carte servos quant à elle me servira à piloter le drapeau rouge de mise hors fonction si je n'arrive pas à interfacer l'électro-aimant que j'ai gardé.

Il faut aussi 3 moteurs pas à pas en 12 volts et 3 fourches optiques pour le calage du zéro, des engrenages, des axes de 3 mm.

Je vous indiquerai la liste précise du matériel dès que le prototypage sera terminé, j'ai reçu les cartes Opencockpit qui ont été expédiées rapidement et je suis dans l'attente de réception de la commande passée chez Gotronic.

 

 

3 ème étape :  Le prototypage

Vous ne passerez pas forcément par cette étape si votre projet colle au mien mais je vous en fait part.

Il va se limiter à la construction d'une platine d'essai pour la couronne du RMI et va servir aussi à la mise au point du code SIOC.

Pour ce faire un simple support du moteur sur une plaque de CP, un disque troué pour le calage du zéro et une couronne en carton feront l'affaire

 

La photo de ce petit prototype

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



07/10/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 66 autres membres