UN SIMULATEUR DE B200

UN SIMULATEUR DE B200

Les panneaux carburant et breakers

Version définitive

Maintenant que j'ai les vraies dimensions de ce panneau carburant et les panels fabriqués par Homecockpit, je peux enfin attaquer la version définitive de cette partie.

Le coffret mesure hors tout 320 X 275 mm.

Les panels font 285 X 110 mm

 

Une photo des panels en provenance de homecockpit

SDC11104.JPG

 

 

La fabrication du coffret est en cours ....

 

SDC11106.JPG

 

 

 

Première version

 

Dans cet article je détaille la fabrication du bloc carburant et du panneau des breakers associé.


Les jauges de carburant sont pilotées par servo moteur et la partie inférieure contient les fusibles et les inters d'urgence pour couper le carburant.
Je vais inclure les détails et les mesures du bloc ainsi que les photos au fur et à mesure de l'avancée.

J'arrive à la fin de la construction de cette partie et bien que ce ne soit pas dans mes habitudes je vous donne un aperçu du coût en temps et en argent rien que pour ce bloc pour vous guider

Coût en temps : une centaine d'heures approximativement

En euros : environ 150 euros car j'ai acheté de vrais interrupteurs et de vrais breakers et le look s'en ressent.

 

La fabrication du panneau carburant

 

Voilà par quoi il faut commencer, l'impression de ce panneau et la fabrication de la face avant supérieure du bloc. Merci Claude Kieffer, il vient de chez lui, je l'ai juste un peu réadapté notamment en recentrant les instruments. Reprenez la technique décrite sur la fabrication des faces avant.




L'image de la gauge carburant



Les dimensions de ce panneau :260 mm X 150 mm la plaque avant est en plexi de 4 mm, l'arrière est en 2 mm, les diamètres pour les instruments sont de 54 mm extérieur et 50 mm intérieur.
Seule la plaque de 4 mm est découpée pour y loger un anneau de 8 mm d'épaisseur qui provient d'un raccord de tube PVC qui sera le cadre de l'instrument, la plaque arrière fait office de vitre pour la jauge de carburant.
Après avoir soigneusement découpé les plaques et percé tous les orifices sans oublier les entailles sur la face arrière de la plaque de 4 mm pour loger les écrous des interrupteurs, on peint les champs et les passages d'interrupteurs en noir.
Voilà la photo de la plaque avant la pose des interrupteurs et voyants
 

Les dimensions du bloc :
le bloc est basé sur un cadre bois de 16 mm d'épaisseur, il fait 290mm de haut et 295 de large, les triangles de côté font 32 mm X 10cm en 16 mm d'épaisseur. les ouvertures du cadre sont de 262x140 pour l'ouverture du haut et 262x105 pour celle du bas.


Une photo du bloc presque finalisé et peint : je suis en attente des derniers breakers et interrupteurs.

Cette partie m'a déjà coûtée quelques 60 heures de travail, quand on dit que c'est long....

 

Pour le rétro éclairage du panneau il faut 24 Led groupées en série par 3 et associées à 1 résistance de 120 Ohms par groupe donc 8 résistances pour une alimentation en 12 Volts.Les résistances sont soudées du coté positif (rouge) pour des questions d'uniformité du cablage du simulateur.

Ci dessous la photo verso du panneau et de son cablage pour le retro éclairage.

 

 

 

Et voilà la photo du panneau finalisé

 

 

 

Pour compléter le mieux possible cet article voici le plan de cablage de ce panneau, pour des raisons de facilité de maintenance il est basé sur une connectique de type DB25.

 

Vous pouvez remarquer que j'ai groupé les interrupteurs sur la master sur des entrées contigues pour n'avoir qu'un seul fil de masse, ce qui économise de la soudure sur la DB25.

Les entrées 1 et 25 de la prise sont réservées par convention pour le rétro éclairage mais je ne les aies pas câblées sur ce panneau car j'ai ramené du 12 volts dans le flanc gauche de la cabine pour alimenter les autres rétro éclairages.

 

 

La fabrication des jauges carburant

 

Ces jauges indiquent soit le niveau des réservoirs principaux, soit le niveau des réservoirs auxilliaires par bascule de l'interrupteur fuel quantity main / auxilliaire.

La première des choses à faire c'est de préparer les supports carrés en plexiglass pour supporter le servo et les engrenages. La cage formée par les deux plaques de 4 mm est classiquement maintenue par des entretoises, elle mesure 70 X 70 mm.Une de ses plaques supporte la face imprimée de la jauge et le cerclage fait d'un tube PVC de 50 mm.

J'aurai du faire des jauges plus grandes comme sur le vrai beech, mais à l'époque je n'ai pas trouvé de tube de plus grand diamètre et je n'étais pas sûr de pouvoir fabriquer ses jauges, même Claude à l'époque avait renoncé et c'était rabattu sur des indications par Display.

Et maintenant je n'ai pas envie de recommencer mon panneau.

 

J'ai choisi, comme d'autres d'utiliser les engrenages de Gotronics, percés à 2,9 mm sur des axes de 3 mm en 30 et 48 dents, un rouge et un orange pour être précis.

J'ai acheté les mini servos en chine sur Ebay pour un prix mini, il faut inverser le fil rouge et le fil orange sur le cablage avant de le connecter à la carte servo, ATTENTION !!! tous les cablages ne sont pas identiques, bien vérifier avant de brancher.

Je vais vous mettre les photos de mes jauges, mais ne vous leurrez pas, à mon sens c'est à chacun d'adapter ses dimensions en fonction de ce qu'il a sous la main, d'autant que pour cet avion, à part les jauges moteur, au nombre de 12, identiques en dimensions, les autres sont différentes.

Donc je ne suis pas attaché sur ce point à faire quelque chose de reproductible.

Vous trouverez dans la catégorie introuvable justement, ma façon de faire les aiguilles de ces deux jauges avec presque rien comme outillage.

 

 

Photo de la cage de la jauge et ses différents composants

 

 

 

 

 

 

Les jauges en place dans le panneau.

 

 

 

Le panneau a rejoint sa place à coté de l'OAT.

 

 

 

 

La fabrication du panneau des breakers

 

Ce panneau, pas très utile pour l'instant, complète la décoration du panneau carburant.

Cela n'empêche pas de le reproduire le plus fidèlement possible pour s'immerger dans l'avion.

Pensant qu'un jour, je pourrai gérer les breakers, j'ai même poussé la plaisanterie jusqu'à y mettre des vrais, dénichés sur Ebay.

 

La face avant.

 

Elle mesure 260 X 102, classiquement en plexiglass de 4 mm, elle est accompagnée de sa face arrière en 3 mm comme d'habitude c'est cette face arrière qui recevra les breakers et les 2 interrupteurs aviation, attention à les monter dans le bon sens, c'est à dire avec l'ouverture par le haut, un détail qui a son importance on les voit souvent monté à l'envers.

 

Vous trouverez le fichier de la face avant du panneau des breakers au format fpd Shaeffer ici

 

 

Je clôture cet article par cette photo du panneau en place.

 

 

 

Seconde version

 

J'avais réussi à avoir 2 jauges de carburant de Beechcraft Baron 58 en provenance des USA il y a dèjà quelques mois, certes elles ne sont pas identique à celle du B200 mais comme elles sont en parfait état de fonctionnement j'ai décidé de les interfacer à mon simulateur pour bénéficier du confort des instruments réels.

Et puis le challenge de pouvoir redonner vie à de vrais instruments m'a profondément motivé.

Je vous livre mon expérience

En premier il m'a fallut acquérir et apprendre le système FDBUS. Ce système est basé sur une carte master et une carte analogique qui permet (entre autre ) de piloter deux  vraies jauges d'avion analogiques.

Cette carte master nécessite un driver livré par Fabien Deheeger, le concepteur des dites cartes.

Les jauges testées sur une alimentation 5 volts se sont révélées fonctionnelles y compris pour leur rétro éclairage en 12 volts.

Avec l'aide de Fabien, car le paramétrage du driver n'était pas évident à comprendre, les jauges se sont animées et il va me suffire de les substituer aux anciennes "maison" pour voir le tableau d'un nouvel oeil.

La carte analogique associée au Fdbus permet aussi de piloter 2 leds à partir de SIOC, ça tombe bien car le panneau contient 2 témoins orange pour le transfert de carburant donc je vais pouvoir consacrer la carte entièrement à ce panneau.

Toute la connectique des interrupteurs et le rétro éclairage du panneau est rassemblée sur une DB25, seule la connectique des jauges et des témoins de transfert est à part.

 

 Voici une photo du panneau, vous pouvez remarquer que j'ai eu la chance de trouver des vrais interrupteurs et des vrais voyants de transfert en bas du panneau, je les ai

disséqué pour remplacer les lampes à incandescence par des Led miniatures, j'ai allumé celui de gauche avec l'inter Aux transfert override pour la photo

 

IMGP9628.JPG
 

 

J'ai profité de la réfection du panneau pour changer le système de rétro éclairage

il est maintenant réalisé avec des leds miniatures warm white de 2 mm avec canon, je les aies montées avec chacune une résistance de 560 ohms en série pour homogénéiser le système de rétro éclairage en 12 volts qui est réglable depuis l'overhead par de minuscules dimmers .

 

 

Photo du panneau rétroéclairé

 

Ce n'est pas parfait sur la photo mais comme d'habitude çà donne mieux en vrai

 

IMGP9626.JPG

 

 

Maintenant que les jauges sont opérationnelles, je trouvais dommage de ne pas pouvoir gérer le carburant comme je l'entend au niveau du remplissage alors je me suis créé un petit panneau avec 2 poussoirs qui me permettent de mettre la quantité de carburant suffisante pour un vol, soit dans les réservoirs principaux ou dans les auxiliaires en fonction de la position de l'inter FUEL QUANTITY MAIN ou AUXILLIARY

 

Photo du panneau sous l'OAT

 

Le code SIOC pour piloter ce remplissage est mis sous la variable $023A, ce sont les secondes de FS, il est donc appelé toutes les secondes cela permet d'avoir une espèce de boucle qui n'existe pas en SIOC.

Les variable tmp_l_tank et tmp_r_tank sont lues par le driver FDBUS pour l'indication du niveau en fonction de la position de l'inter FUEL QUANTITY ( principal ou auxilliaire )

Cet interrupteur est un ON OFF momentané sa position normale est sur principal

 

Var 0021, name sec_fs, Link FSUIPC_INOUT, Offset $023a, Length 1                  // secondes de FS
{

  if &battery = 1
   {
     if &ACFT_ON_GND = 1                      // si l'avion est au sol
     {

       if &LEV_M_AUX_SW = 1                    //  si inter fuel quantity sur main
       {
        if &plein_ltank_sw = 1                // on remplit les réservoirs principaux
        {
          &left_tank = &left_tank + 40000
          &tmp_l_tank = &left_tank
        
        }
        if &plein_rtank_sw = 1
        {
          &right_tank = &right_tank + 40000
          &tmp_r_tank = &right_tank
        }
       }
       if &LEV_M_AUX_SW = 0                   //  inter fuel quantity sur Aux
       {
        if &plein_ltank_sw = 1               // on remplit les réservoirs auxilliaires
        {
          &aux_ltank = &aux_ltank + 40000
          &tmp_l_tank = &aux_ltank
        }
        if &plein_rtank_sw = 1
        {
          &aux_rtank = &aux_rtank + 40000
          &tmp_r_tank = &aux_rtank
        }
       }
      }
   }

} 

 
Var 0440, name plein_ltank_sw, Link IOCARD_SW, Input 32,  Type i                     // bouton poussoir de plein réservoir gauche
{
     // à chaque seconde de fs dans la variable 021 on rajoute 40000 à la variable left_tank
}


Var 0441, name plein_rtank_sw, Link IOCARD_SW, Input 28,  Type i                     // bouton poussoir de plein réservoir droit
{
     // à chaque seconde de fs dans la variable 021 on rajoute 40000 à la variable right_tank
}

 

 



28/12/2010
8 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 66 autres membres